Sélectionner une page

Ce vendredi 10 juillet, le Parlement européen adoptera une résolution qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action contre le blanchiment de capitaux de la Commission européenne. Des propositions législatives sont attendues pour le début de l’année 2021.

Déclaration de Saskia Bricmont, eurodéputée en charge du dossier pour le groupe des Verts/ALE, pour la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures:

« Le Parlement européen se félicite de l’approche de la Commission dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Nous soutenons l’ouverture de procédures d’infraction contre les États membres qui n’ont pas encore mis en œuvre la directive sur le blanchiment d’argent. La Commission doit toutefois aller plus loin si nous voulons identifier et combattre l’ampleur de la réalité du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme en Europe. « 

« Les États membres doivent faciliter la mise en place et le développement rapide du Parquet européen (EPPO). L’ensemble des États membres qui n’ont pas encore rejoint l’initiative doivent absolument le faire. La Commission devrait proposer un cadre européen pour les enquêtes fiscales transfrontalières et autres crimes financiers. Tous les États membres de l’UE devraient supprimer progressivement les régimes de ‘golden visa et golden passeport’ afin d’empêcher les criminels et les corrompus potentiels d’acheter leur citoyenneté européenne ».

« Alors qu’Europol estime que 98,9 % des bénéfices criminels estimés restent entre les mains des criminels financiers, la mise en œuvre de la directive sur le gel et le recouvrement des avoirs est d’une importance capitale ».

(Communiqué de presse)

Share This