Sélectionner une page

[Communiqué de presse]

Les membres du Parlement européen ont voté en faveur d’une réduction de 60 % des émissions de CO2 d’ici 2030, soutenant l’appel de la Commission de l’environnement (ENVI) et allant au-delà de l’objectif climatique de 55 % fixé par la Commission européenne. Le Parlement européen va maintenant entrer en négociation avec le Conseil et la Commission avec une position forte. Le Parlement européen a voté à une large majorité en faveur d’un budget pour le CO2, définissant la quantité de CO2 que les États membres de l’UE sont autorisés à émettre, et a voté en faveur d’un « conseil climatique indépendant » composé de scientifiques.

« C’est un énorme succès pour le climat. La première loi européenne sur le climat rapproche les objectifs climatiques de Paris de la réalité. Le Parlement européen jette les bases de la protection du climat pour les 30 prochaines années. Les incendies de forêt et la fonte des glaces dans l’Arctique sonnent l’alarme, mais nous pouvons encore éviter un effondrement climatique », commentent Saskia Bricmont et Philippe Lamberts, eurodéputés Ecolo.

« Ce vote montre que le Parlement européen est à l’écoute de la science et des manifestations pour le climat, comme les marches des jeunes par exemple. Avec la loi européenne sur le climat, nous fixons le point de départ pour limiter le réchauffement climatique à un maximum de 1,5 degré. La loi européenne sur le climat donnera un puissant coup de fouet au Green Deal et sera le moteur de la protection du climat, d’une économie plus verte et de nouveaux emplois.»

« La présidence allemande du Conseil devrait rapidement mettre la position du Conseil sur la table afin que les négociations puissent être conclues le plus rapidement possible. L’UE doit saisir l’occasion d’être un leader mondial lors du prochain sommet sur le climat de la COP des Nations unies à Glasgow. Le Parlement européen est prêt », concluent Saskia Bricmont et Philippe Lamberts.

Share This