Sélectionner une page

Le 30 avril dernier, le Parlement Européen a voté pour le report de la décharge budgétaire de Frontex, l’agence en charge de la gestion des frontières extérieures de l’UE. Nous lui envoyons ainsi un signal politique fort : le temps de l’impunité est terminé !

Je vous en parlais déjà il y a quelques mois : Frontex  est sous le coup de plusieurs enquêtes, de l’OLAF et de la médiatrice européenne, pour dysfonctionnements et problèmes de gestion de la part de son Directeur.

Alors que les preuves s’accumulent, Les refoulements illégaux doivent cesser et les droits des personnes migrantes être pleinement respectés.

Des révélations accablantes

En écho à ces accusations, de nouvelles révélations témoignent de la collaboration active des agents de Frontex avec les gardes-côtes libyens, malgré les dénégations du directeur de l’Agence.

Au-delà de l’Agence, c’est aussi la politique migratoire européenne qui doit changer, car l’Europe forteresse tue ! Nous continuerons de plus l’enquête sur les agissements de Frontex et je vous tiendrai au courant de son évolution.

Retrouvez ci-dessous mon discours à ce sujet en séance plénière du Parlement européen.

Pour aller plus loin : https://saskiabricmont.eu/coup-de-semonce-frontex-deja…/

Share This